Abattage d’arbres remarquables au Plateau d’Avron

Abattage d'arbres remarquables au Plateau d'Avron Neuilly-Plaisance

Abattage d'arbres remarquables au Plateau d'Avron Neuilly-Plaisance

Le Plateau d’Avron est cette butte que l’on aperçoit de tous côtés dès lors que l’on regarde un peu vers l’horizon, que ce soit de Gagny, Le Raincy, Villemomble, Noisy-le-Grand, etc. A peine lève-t-on les yeux que l’on distingue un espace de verdure parsemé de quelques habitations. Si, de loin, le Plateau d’Avron semble « vert », quand on se trouve sur place, on a vite fait de réaliser qu’il n’y a plus tant d’arbres que cela.

En effet, au fur et à mesure de la vente des grandes propriétés, les arbres qui faisaient la beauté de ces lieux, et dont certains étaient plus que centenaires, disparaissent purement et simplement d’un coup de tronçonneuse sans respect de la législation en vigueur. Les propriétaires de ces terrains ne se posent aucune question sur le droit de faire ces coupes et ne consultent même pas les services municipaux concernés.

Ainsi, au 18 avenue des Demoiselles, quelques arbres, dont le diamètre pouvait aller jusqu’à 60 centimètres, ont disparu au printemps sans aucune concertation avec la municipalité.

Ce n’est malheureusement pas un cas isolé et ces abattages sont pratiqués depuis de nombreuses années, au prétexte que les racines gênent les fondations des maisons qui doivent être construites sur ces terrains, même si cela s’avère faux, ou que les arbres, par ailleurs en excellente santé, présentent des signes de maladie, les rendant ainsi dangereux.

Pourtant le POS actuel de Neuilly-Plaisance spécifie que les plantations existantes doivent être obligatoirement maintenues et que l’abattage d’arbres ne sera autorisé que s’il est indispensable à l’implantation de constructions ou à l’établissement d’accès nécessaires et que tout arbre abattu doit être remplacé par deux arbres d’importance au moins équivalente.

ENDEMA93 et l’association Mémoire Vivante du Plateau d’Avron  demande à la municipalité de faire respecter la législation en cours et d’adresser un courrier au propriétaire.