Eau et assainissement

L'accès à l'eau potable et le traitement des eaux usées sont des enjeux essentiels des questions environnementales.

Nous voulons des coquelicots

Nous voulons des coquelicots dans les champs pour que poussent des aliments sains, pour que les insectes foisonnent, que les papillons et les abeilles butinent.

Circulations douces et transports

Les problématiques des déplacements en île de France ont un impact très fort sur la qualité de vie des personnes, notre association oeuvre à la promotion des circulations douces.

Développement durable

ENDEMA93 agit pour que soit appliqué au niveau local le volet environnemental du développement durable et suit la question de la transition énergétique, isolation des bâtiments...

Aménagement et urbanisme

PLU des communes du territoire d'ENDEMA93

Etude urbaine bioclimatique de Gagny

Etude urbaine bioclimatique de Gagny

Etude urbaine bioclimatique de Gagny

ENDEMA93 a participé le 6 mars 2021 à la visioconférence organisée par la mairie de Gagny sur l’étude urbaine bioclimatique.

Cette consultation, qui a réuni 130 participant(e)s, citoyen(ne)s, associations et élu(e)s, portait sur les thèmes suivants :

L’objectif est de dynamiser l’identité de Gagny en :

•assurant la transition écologique de la Ville, par l’identification et la protection des espaces naturels et de la biodiversité ;

•améliorant la qualité du cadre de vie des Gabiniens, en prenant le temps de réfléchir aux espaces publics de demain, tout en prenant soin d’assurer la liaison entre les quartiers et les espaces de nature existants, comme ceux à protéger ou à développer ;

•constituant une trame verte au sein du territoire communal, en reliant par exemple les différentes carrières constituant l’armature d’une trame végétale ;

•maîtrisant la construction de logements, ainsi que les exigences qualitatives des futures constructions qui doivent être bioclimatiques et dans les nouvelles exigences environnementales.

Pour faciliter les échanges, des ateliers de réflexion ont été organisés autour des axes suivants :

  • Ce qui aura changé à Gagny dans 20 ou 30 ans
  • Ce qui n’aura pas changé pas à Gagny dans 20 ou 30 ans
  • Ce que nous ne savons pas ou ne pouvons pas prévoir
  • Comment répondre aux changements

Voici le relevé d’une partie des interventions,qui ont porté sur les sujets proposés et les problèmes de la vie quotidienne.

D’après les participants, Gagny restera une ville de banlieue résidentielle, elle sera toujours reliée par le RER E à Paris etil n’y aura pas de nouveaux grands axes de circulation créés. Ils prévoient une augmentation de la population en raison des obligations imposées par l’Etat et de la pression démographique francilienne.

Les intervenants ont décrit la ville idéale de demain comme solidaire, socialement mixte, participative, dynamique, attractive, résiliente, placée sous le signe de l’environnement, avec plus de végétation, des déplacements doux.

Ils voient un futur placé sous le signe du changement climatique, d’une population âgée plus nombreuse, du développement du télétravail.

Ils ont souligné les atouts de la commune, mais ontaussi fait part de leurs craintes au regard des changements à veniret des évolutions actuelles de Gagny.

Les participants ont indiqué leurs priorités et ont apporté leurs solutions pour adapter Gagny et limiter les conséquences des changements qu’ils perçoivent comme inévitables.

Ils ont proposé de conserver le caractère de village de Gagny en renforçant l’attractivité du centre-ville, en sauvegardant le tissu pavillonnaire, en contrôlant l’augmentation du nombre d’habitants.

Pour disposer de poumons verts indispensables à une population nombreuse, ils ont demandé à conserver les 3 carrières en espaces naturels, en les connectant entre elles pour créer un vaste réseau avec les espaces verts existants et les sites naturels alentour.

Pour adapter la ville au changement climatique, ils ont proposé de supprimer les puits dechaleuren verdissant les espaces publics, en végétalisant les toits et les surfaces minéralisées.

Pour répondre au vieillissement de la population, ils ont proposéd’adapter les habitations et d’intégrer le parcours résidentiel dans l’offre de logements.

Face au manque de commerces, ils ont demandé que l’offre soit développée.

Les participants ont échangé sur le respect des espaces publics, la sécurité, le vivre ensemble, l’importance des actions de sensibilisation dans les écoles.

Ils ont demandé la création d’une ressourcerie.

L’organisation des déplacements a suscité un intérêt particulier. Il a été question des problèmes liés à la circulation automobile et au stationnement, deréduire la dépendance à la voiture en partageant mieux l’espace public pour faire de la place au vélo et à la marche à pied. De grands effets positifs sont attendus avec le développement des transports en commun (lignes E et 16, lignes de bus en site propre, éventuel retour de la ligne 11 du métro).

Mais le sujet qui a soulevé le plus de discussions, c’est l’augmentation du nombre d’immeubles en construction sur la commune. Les intervenants se sontinquiétés des conséquences sur leur qualité de vie.

Monsieur le Maire a apporté des éléments de réponse en invoquant les effets de l’annulation du Plan Local d’Urbanisme(PLU) et le passage sous Règlement National d’Urbanisme (RNU) qui rendrait plus difficile le refus des permis de construire déposés.

Lors de ses interventions, ENDEMA93 a choisi de mettre l’accent sur les conséquences du réchauffement climatique et l’importance du cadre de vie.

Nous avons présenté une partie des observations et propositions développées dans le document« Valoriser le végétal et construire la place de la nature »(lire document joint)

En marge de la réunion, un rappel sur les permis de construire à Gagny

ENDEMA93 signale que la quasi-totalité des immeubles qui sortent actuellement de terre résultent de permis de construire accordés entre l’approbation du PLU le 26 septembre 2017 et son annulation par le Tribunal administratif le 11 juin 2019.

La totalité des permis de construire d’immeubles déposés depuis cette date sont dans les zones où le PLU annulé autorisait ces constructions (lire ici).

Notre association avait à l’époque mis en garde les élus sur les risques que faisait peser l’approbation ce document d’urbanisme sur les équilibres urbains de Gagny.

C’est bien l’annulation du PLU qui a enrayé la prolifération d’immeubles.

Le RNU comporte des articles qui peuvent permettre à la mairie de refuser des permis de construire pour contrer l’urbanisation galopante de la ville.

Pour un Plan Local d’Urbanisme intercommunal

ENDEMA93 participe actuellement aux réunions sur le PLUi et intervient pour que soit réalisé, ce que nous, gabiniennes et gabiniens souhaitons pour notre ville.