Aménagement et urbanisme

Projets d'urbanisation

ZAC de Maison-Blanche : l’arrivée de la ligne 11 à Neuilly-sur-Marne, une condition préalable ?

ZAC de Maison Blanche à Neuilly sur Marne

ZAC de Maison Blanche à Neuilly sur Marne

Cette opération d'aménagement en écoquartier sur les 58ha du domaine de l'actuel hôpital de Maison Blanche, qui comprendra 4 000 logements pour 10 000 habitants, est réalisée sous l'égide de Grand Paris Aménagement, ex-AFTRP. Elle est liée au prolongement de la ligne 11 du métro jusqu'à Noisy-le-Grand et à la création de la station Neuilly-Hôpitaux en bordure du site.

En 2014, ce programme avait fait l'objet de nombreuses critiques, notamment d'ENDEMA93 au moment de l'enquête publique sur le PLU : sur la densité des constructions et des logements, la hauteur des bâtiments, l'impact sur la biodiversité (destruction de pelouses anciennes abritant des espèces rares ou remarquables de plantes et d'insectes, coupe de nombreux arbres déclarés « incompatibles » avec le projet et notamment d'arbres creux gîtes potentiels à chauves-souris, création d'une voie coupant en deux le parc des 33 ha voisin).

Par ailleurs, la densité des constructions avait fait l'objet d'une réserve de la commissaire enquêteur. Endema93 avait formulé avec l'association ANCA un recours gracieux auprès du maire en reprenant ces différents arguments. Le maire avait proposé à nos associations de collaborer pour la mise en œuvre de protections.

En 2016, des modifications apparaissent qui répondent à nos demandes. Le projet s'est parfois infléchi, à la marge, dans le bon sens : l'élargissement de l'avenue de Maison-Blanche, la hauteur et la densité des constructions attenantes ont notamment été revues à la baisse. D'après les images que nous avons vues, il semblerait également que la hauteur des plus hauts immeubles, côté nord, ait été diminuée (par contre, leur emprise au sol – 100 m de long pour les plus grands - n'a pas varié), que le prolongement de la rue de Suffren soit remis en question (il n'apparaît plus sur certains plans, est en pointillés sur d'autres) ; qu'un corridor vert soit créé à l'est pour relier le parc des 33 ha et le domaine de Ville-Evrard (de même, il apparaît sur certains plans mais pas sur d'autres).

Au cours de la réunion, le maire et l’opérateur Grand Paris Aménagement ont vanté les qualités écologiques et le caractère exceptionnel de ce futur « parc habité » (conservation du patrimoine arboré, géothermie, noues pour la gestion des eaux pluviales, « trame noire »...).

Des interrogations restent. Il est toujours question de 4000 voire 4200 logements, même si la réalisation prévue en 4 phases étalées dans le temps ne diminue en rien l’ampleur de l’opération.

Les images de synthèse de la première tranche des travaux montrent le caractère minéral du futur site, la massivité et la densité des constructions, le conventionnel de l'aménagement (des pelouses, des arbres d'alignement, des pavés). On ne peut s'empêcher de penser à un habillage vert de ce qui reste une vaste opération de construction.

Par ailleurs, comme le montre le compte-rendu du conseil municipal de septembre 2016, des dépenses sont revues à la hausse, des recettes prévisionnelles à la baisse et du retard apparaît. Le projet a-t-il été bien pensé et n'est-il pas surdimensionné ?

Il reste enfin une inconnue majeure : le prolongement du métro est acté jusqu'à Rosny-Bois-Perrier, mais n'est pas assuré pour la suite, alors qu'il conditionne, selon le maire et l’opérateur, la réussite du projet. Qu'adviendra-t-il si le prolongement de la ligne 11 jusqu'à Noisy-le-Grand est finalement abandonné ?

ENDEMA93 continue à suivre attentivement le dossier, à dénoncer ses excès, à intervenir pour les limiter et relayer les inquiétudes légitimes des habitants qui se sont fait entendre lors de cette réunion.

 

Voir le dossier sur le site leparcdemaisonblanche.fr adresse communiquée lors de la réunion, ainsi que l'information sur le site de la mairie www.neuillysurmarne.fr/projets/zac-maison-blanche/, dont est issue l'image.