Biodiversité et nature

Vie de nos espaces naturels

Le parc du Montguichet : c'est parti...

Le parc du Montguichet

Le parc du Montguichet

ENDEMA93 participe au projet de création d'un parc naturel régional du Montguichet par l'AEV, les premiers aménagements ont été réalisées ainsi que les premières récoltes.

Les premiers aménagements ont été réalisées.

Le projet d'aménagement du Montguichet à Chelles, Gagny et Montfermeil en parc naturel, agricole et paysager est lancé en 2012 par l'Agence des Espaces Verts de la région Ile de France (AEV), EnDeMa 93 est intégré au comité de pilotage. Quatre années de travail ont été nécessaires pour élaborer un plan ambitieux et réaliste. Nous nous félicitons de la réalisation des premiers travaux d'aménagements.


Afficher une carte plus grande

Cela fait des années que notre association agit pour préserver le site du Montguichet.Déjà, en 1995, un recours a conduit à l'annulation d'une autorisation de défrichement signée par la commune de Gagny, autorisation qui prévoyait d’abaisser le belvédère de 20m et de déposer 1 500 000mᵌ de gravats. Puis un recours contre une modification du POS qui autorisait une construction impactant la ZNIEFF et plus récemment, un recours entraînant l'annulation du PLU de Gagny ont empêché l’urbanisation du site. C'est grâce a nos actions et à notre présence régulière sur le terrain que l'AEV a pu classer le Monguichet en espace vert.

ENDEMA 93 a pris toute sa part dans l'élaboration projet du parc du Montguichet en fournissant des documents et en mettant à disposition de l'AEV la connaissance qu'elle a du site. Des visites ont été organisées lors des études environnementale et paysagère. Un travail important de préparation et d'analyse des informations récoltées a permis, lors des réunions avec l'ensemble des acteurs, de définir un projet global sur les trois communes.

C'est dans ce cadre qu'un nouveau chemin d'un kilomètre a été tracé dans la partie boisée sur la commune de Chelles. La falaise de la côte du Beauzet a été sécurisée. Dès à présent, la population peut découvrir ce site en empruntant ses 5 Km de sentiers. Les champs ont retrouvé leur vocation nourricière, l'AEV y a fait planter du blé et de l'orge. L'agriculteur s'est engagé à respecter les règles de l'agriculture raisonnée. Le projet prévoit que soit développée, sur une grande partie des terrains, une activité maraîchère accompagnée d'un réseau de distribution court bénéficiant aux populations locales. La commune de Chelles doit modifier son PLU afin de permettre la construction des bâtiments indispensables à l'installation d'éleveurs et de maraîchers. Dix ruches troncs ont été installées, reprenant une technique très ancienne d'apiculture. Ces abeilles permettront une meilleure pollinisation, améliorant la dynamique de biodiversité.

Néanmoins, nous regrettons que la mairie de Gagny ait acquis une partie des terrains situés sur la commune et ainsi empêché les aménagements de la carrière Saint Pierre. Leur rétrocession à la région permettrait à l'AEV de sécuriser, comme elle l'a fait à Chelles, les chemins qui ont un intérêt paysager remarquable reconnu dans le projet global. Mais ne nous gâchons pas le plaisir de voir nos efforts récompensés par ces premières réalisations. Nous attendons la mise en œuvre des engagements de l’AEV à partir du rond-point côté Gagny et la participation de la commune de Gagny à l’aménagement de chemins et de terrains à vocation agricole. Nous savons que le chemin sera long avant d'avoir un parc totalement aménagé, c'est la raison pour laquelle nous devons rester mobilisés pour ce site et pour la protection des espaces naturels des carrières de l’ouest et du centre.