Triangle de Gonesse : un autre avenir est possible.

Triangle de Gonesse : un autre avenir est possible.

Triangle de Gonesse : un autre avenir est possible.

La justice vient d'annuler l'arrêté préfectoral autorisant la construction du méga centre commercial et de loisirs EuropaCity sur le triangle de Gonesse entre Paris et l'aéroport Charles de Gaulle, considérant que l'étude d'impact comportait d'importantes lacunes. Tous les défenseurs de l'environnement se réjouissent de cette décision, mais ne nous y trompons pas, cela ne signifie nullement la fin du projet. Les promoteurs ont l'intention de contre attaquer, et ils en ont les moyens. Nous devons rester mobilisés et soutenir les projets alternatifs.

Les différentes études et leurs conclusions ont révélé de profondes lacunes dans la conception de ce "temple de la consommation et du divertissement". Les évaluations de fréquentation, de création d'emplois et de retombées sur les populations alentour ont été largement surestimées, alors que les impacts sur l'environnement et la santé des riverains, mais aussi la destruction d'activités économiques dans les communes proches ont été systématiquement minorés.

Le consortium franco-chinois à l'origine du projet pensait pouvoir facilement "croquer" 280 hectares de terres agricoles parmi les plus productives d'Europe, c'était sans compter le rejet que suscite ce genre de projet inutile, mu par des idées de développement du siècle dernier, dont nous payons encore les conséquences.

La résistance s'est organisée en créant le Collectif pour le Triangle de Gonesse, qui a su regrouper autour de lui toutes les oppositions. Le rouleau compresseur médiatico-financier de la multinationale a présenté une version idyllique de son projet, mais très rapidement le collectif a révélé les petits et les grands arrangements avec la réalité qui sont détaillés dans le bilan et le compte rendu de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP).

Le collectif s’appuie également sur l’avis défavorable du commissaire enquêteur dans le cadre de la révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de Gonesse, PLU qui ouvre à l’urbanisation les 300 hectares de terres agricoles convoitées par "EuropaCity".

Après le temps des dénonciations, voici celui des propositions. Plus d'un an de travail a été nécessaire au Collectif pour le Triangle de Gonesse pour élaborer un projet alternatif économiquement viable et socialement respectueux de l'environnement, tourné vers les besoins des populations locales et régionales et s'inscrivant dans la durée.

Le projet Carma (Coopération pour une ambition rurale métropolitaine et agricole) est une approche globale d'aménagement du territoire intégrant les enjeux ruraux et urbains, les problématiques socioculturelles spécifiques des populations locales, le développement  économique et la protection de l'environnement. Il propose une vision résolument moderne de la société du 21ème siècle et des relations que peuvent créer les femmes et les hommes pour vivre ensemble. Il est présenté dans l'entretien de Médiapart animé par Jade Lindgaard avec Anne Gellé, de Terre de liens Île-de-France, et Baptiste François, de la Fabrique d’architectures Innovantes et Responsables (FAIR) à regarder ici.

ENDEMA93 soutient pleinement ce projet alternatif et inscrit son action dans les mêmes principes.